La dépression chez l’enfant et l’adolescent

18 novembre 2023  Brigitte Bernion et Françoise Cointot
En visioconférence  uniquement
« Dépressions dans les cures d’enfants et d’adolescents, formes cliniques d’appels
et mouvements dépressifs en cours de cure »

L’intérêt d’une exploration psychanalytique des dépressions chez l’enfant et l’adolescent s’origine du repérage d’états psychopathologiques très archaïques constitutifs de la construction psychique (modèle kleinien diphasique avec la position schizoparanoïde précédant la position dépressive). Elle permet sur cette base, de différencier les différentes formes cliniques selon des critères économiques et dynamiques.

Freud parle de deux modèles de dépression : la dépression neurasthénique en 1895, dans le manuscrit G et la dépression mélancolique en 1915 dans « Deuil et mélancolie ». Winnicott décrira la « dépression primaire » se manifestant avant la constitution du Moi chez l’enfant. P. Marty, M. De M’Uzan et C. David, fondateurs de la pensée psychosomatique parleront de dépression essentielle ou dépression sans objet, selon des critères économiques et symptomatiques

Sur le plan clinique, une partie des symptômes dépressifs sont manifestes et aisément repérables, tels que l’auto-dévalorisation, la perte d’élan vital, la tristesse, la perte des investissements scolaires, sublimatoires et relationnels, les idées suicidaires. D’autres sont plus latents et apparaissent de façon défensive contre l’envahissement dépressif comme les troubles du caractère (colère, intolérance à la frustration, agressivité), les troubles du comportement (mises en danger, déviances, oppositions diverses, conduites ordaliques) voire les régressions ou les désorganisations somatiques.

Plus l’épisode dépressif apparait tôt chez l’infans, en cours du développement de son organisation psychique, plus son expression risquera de toucher l’économie psychosomatique. Les troubles de l’alimentation et du sommeil du tout petit doivent en particulier faire rechercher cette dimension dépressive. Il est fréquent de trouver à l’âge de latence des tableaux dépressifs à tropisme clinique comportemental, somatique ou cognitif.

Il sera donc essentiel de repérer la dimension dépressive en fonction de l’âge, de l’environnement et de sa qualité (dépression anaclictique de Spitz) et d’en différencier les différentes formes cliniques et niveaux d’organisation dynamiques et économiques.

Textes

Bibliographie bientôt disponible

Objectifs pédagogiques

Samedi 18 novembre 2023

Séminaire théorique de 2 heures — 13h30-15h30

  • Bientôt disponible

Séminaire clinique de 2 heures — 16h00-18h00

  • Bientôt disponible
La discussion clinique se fera à partir de courtes vignettes cliniques illustrant le thème et rapportées par les participants

  Les « Samedis» de la Sepea sont ouverts aux psychothérapeutes qui le souhaitent, sous réserve d‘un entretien préalable avec un membre de la Sepea.

Les textes difficiles à se procurer vous seront transmis après votre inscription.

Tarifs & Inscription

Un entretien préalable avec un membre de la Sepea est nécessaire pour assister aux «Samedis» et aux «Weekends».

*J’ai déjà eu un entretien avec un membre de la Sepea…

**J’ai besoin d’un entretien avec un membre…

Prochains Samedis et Archives

UNE QUESTION ?

+33 1 47 07 12 60